Que savoir des médecines traditionnelles ?

La médecine douce intrigue, surprend, déçoit ou séduit. Quelles sont quelques une des formes de médecines traditionnelles et alternatives les plus utiles ?

La phytothérapie

Cette technique de soins utilise la matière active des plantes médicinales dans le traitement d’une grande variété d’affections allant du stress aux problèmes respiratoires. En gélules, en thé ou en pastilles, les plantes aident à la digestion, aux douleurs dentaires, à la bonne circulation sanguine et procurent d’innombrables bienfaits au corps.

L’apithérapie

C’est bien connu les abeilles fabriquent un nectar riche en goût mais surtout très efficace contre bactéries, inflammations et autres douleurs. La médecine à base de miel est un mode de nutrition qui soigne idéalement l’être humain. La propolis par exemple est excellente pour stimuler et accélérer la cicatrisation. La gelée d’abeille pour sa part réduit les rhumatismes.

Luminothérapie

Comme nombres d’éléments vivants de notre planète, notre corps est sensible à la lumière. Sans elle il dépérit et souffre de carence. Exposer son corps à la lumière est donc une façon d’éviter la dépression saisonnière, le manque de sommeil, les troubles boulimiques, etc. Une lampe spécialement étudiée apporte juste ce que le corps nécessite pour être en pleine forme.

L’aromathérapie

Elle est une des principales branches de la phytothérapie mais aussi une des plus anciennes formes de se soigner. L’utilisation des essences de plantes aromatiques, que ce soit en parfums, en application cutanée ou en ingestion, permet de soulager bien des maux sans avoir à recourir aux médicaments chimiques. Les huiles essentielles ont un effet très puissant (voir toxique) et nécessitent donc d’être prises sous la direction d’un professionnel de la santé.

L’acupuncture

L’acupuncture, la réflexologie faciale et bien d’autres méthodes encore existent et apportent à beaucoup soulagement et confort. Par ailleurs, une multitude d’informations sur les médecines traditionnelles peut être aisément trouvée en ligne (blog spécialisé ou article médical), dans la presse imprimée ou directement auprès de thérapeutes concernés.

A lire également :